5émeGéographie 5émel'Éducation Française

La question de l’énergie

La question de l’énergie est vitale, il suffit de regarder l’importance qu’a pris l’électricité dans notre vie quotidienne pour en être convaincu. Et l’utilisation de l’énergie s’est généralisée. La consommation énergétique a été multipliée par 20 en un siècle, alors que la population mondiale a été multipliée à peine par 4 : on peut parler d’une explosion de la consommation. Pourtant les ressources énergétiques ne sont pas infinies, et si on veut continuer à les utiliser, il va falloir apprendre à les gérer durablement.

Comment gérer durablement les ressources énergétiques mondiales ?
1. Des besoins toujours croissants
a. L’énergie est indispensable
L’énergie sert à faire fonctionner quasiment toutes les activités humaines :
– Industries.
– Agriculture (essence pour tracteurs…).
– Transports.
– Chauffage.
– Éclairage.

Les progrès technologiques du 20e siècle n’ont été possibles que grâce à la découverte de l’électricité au 21e siècle (téléphone, radio, télévision, ordinateur…). Et depuis, l’électricité est devenue indispensable à notre vie quotidienne.
La croissance démographique et le développement économique expliquent aussi cette explosion de la consommation.
b. À l’échelle mondiale, la demande évolue mais reste inégale
Jusqu’à présent, les pays développés étaient les principaux consommateurs d’énergie. Mais aujourd’hui, avec l’essor des pays émergents, la Chine, l’Inde, ou le Brésil utilisent près de la moitié de l’énergie mondiale. Et leur consommation ne cesse d’augmenter.
Seuls les pays les moins avancés (les pays les plus pauvres et les plus sous-développés) ont des besoins réduits car leur développement économique est faible.

Ainsi, 25 % de l’humanité n’a pas accès à l’électricité. La consommation d’énergie est donc très inégale dans le monde, car 20 % de la population mondiale utilise 60 % de la production.
2. Une production faiblement diversifiée
a. Les différentes sources d’énergie
Les sources d’énergie sont nombreuses :
– Les hydrocarbures (pétrole et gaz naturel).
– Le charbon.
– L’énergie nucléaire (utilisant l’uranium).
– Les énergies renouvelables (solaire, éolienne, géothermique, hydroélectrique, biomasse).

Ce sont les énergies qu’on appelle « primaires ». Elles peuvent être transformées pour devenir de l’électricité, et on parle alors d’ « énergie secondaire ».

Exemple : le charbon est transformé dans les centrales thermiques en électricité, qui elle est distribuée dans les appartements. Même chose pour l’uranium.

Doc. 1. Schéma des énergies non renouvelables et renouvelables
Mais les hydrocarbures sont les ressources les plus utilisées, et de loin.
b. Les hydrocarbures sont stratégiques
Les hydrocarbures sont le pétrole et le gaz naturel. Cependant, le pétrole a une place particulière car en plus d’être une ressource énergétique, c’est aussi une matière première qui sert à fabriquer les plastiques. Il est donc fondamental pour l’économie mondiale.

Une autre particularité est que les pays producteurs de pétrole ne sont pas forcément les pays consommateurs (et inversement).

Doc. 2. Carte des pays producteurs de pétrole

Doc. 3. Carte des pays consommateurs de pétrole
Ce déséquilibre a deux conséquences majeures :
– La ressource doit être acheminée vers son lieu de consommation : par bateau (super tanker pour le pétrole ou méthanier pour le gaz naturel) ce qui entraîne de la piraterie et des accidents écologiques, par tube (oléoduc pour le pétrole et gazoduc pour le gaz naturel).
– Les pays consommateurs sont dépendants des pays producteurs, et ils cherchent à assurer leur approvisionnement, ce qui peut entraîner des guerres comme la guerre du Golfe de 1990-1991.
3. La recherche de solutions durables
Selon les experts, les ressources en hydrocarbures ne sont suffisantes que jusqu’en 2050. C’est pourquoi on parle d’énergies fossiles : créées il y a des millions d’années, elles sont disponibles en quantité limitée et ne se renouvellent pas (il s’agit des hydrocarbures et du charbon).

Il faut donc trouver des alternatives, mais il n’y a pas d’énergie miracle, c’est-à-dire qui soit infinie, pas chère et peu polluante :

– Le nucléaire pose les problèmes du traitement de ses déchets.
– Les énergies renouvelables sont pour l’instant très onéreuses, car si le soleil ou le vent est gratuit, les panneaux ou les éoliennes coûtent très cher à construire,
– Les biocarburants, qui sont des végétaux transformés en « essence », sont cultivés à la place de denrées alimentaires, ce qui entraine une hausse des prix de ces denrées.

Ainsi, face à ce casse-tête, la solution la plus adaptée semble de faire des économies d’énergie.
L’essentiel
À cause des progrès technologiques et de la croissance démographique, la consommation énergétique a explosé au 20e siècle, à tel point que les ressources en hydrocarbures (l’énergie principale) vont s’épuiser à l’horizon de 2050. Pour l’instant aucune énergie renouvelable n’est entièrement satisfaisante, la seule solution est donc de faire des économies d’énergie.

اظهر المزيد

Hacen Ch

انا اسمي حسان . ش من الجزائر العاصمة ... 18 سنة طالب جامعي كاتب مواضيع و مؤسس موقع التعليم نت من هوايتي هي البحث في الانترنت و نشر المادة المعرفية للناس

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

برجاء دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock